coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Ch IV Le siècle du totalitarisme

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

INTRODUCTION

Notion de totalitarisme:

-Domaine politique: entre les 2 guerres mondiales avec Mussolini

-Domaine philosophique: après la 2ème GM avec Hannah Arendt -> création d'une nouvelle catégorie de régime politique: régime totalitaire

-Moteur des régimes totalitaire: Terreur

-Les régimes totalitaires peuvent être des régimes de droite ou de gauche

Chapitre en lien avec La seconde guerre mondiale

I La génèse des régimes totalitaires

A) L'Allemagne: de la république de Weimar au IIIème Reich

-1918-1919:

-Allemagne: grand perdants de la 1ère GM, signe le traité de Versailles

-Guerre civile: 2ème Reich (monarchie)->république de Weimar (démocratie)

1) Les origines

Pour les allemands

-crise économique due au traité de Versailles (réparation)

-situation international: traité de Versailles : cause de tous les problèmes, défaite pas méritée

-politique intérieur: république est responsable de tout, tensions politiques, combat de rues

En réalité

-Allemagne touchée très tôt et très fortement par la crise de 1929 et la dépression des années 1930

➥25% de chômage

En savoir plus: croissance économique et mondialisation

-Traité de Versailles imposé et dur, mais pas exceptionnel et réparation quasiment non payées

➥Impact psychologique mais pas d'impact réel

-Armée allemande réellement vaincue, république pas responsable

-Instabilité politique (violence Physique et verbale...)

➨République fragile et pas acceptée par les allemands

➨Montée de l'extrémisme et de l'antisémitisme

2) Arrivée au pouvoir et passage à la dictature

a) Arrivée au pouvoir

-Activisme (réunion, affiche, parade...) très dynamique ->Nazis sont partout

-Propagande efficace (proposent une solution à la crise, des bouc-émissaires)

-Utilisation de la violence->instaurer la terreur (milice: SA)

Arrivée au pouvoir par voie légale (élections...)->cynisme

➥car volonté de détruire la démocratie de l'intérieur

1932: NSDAP: 1er partis en voix et en députés au Reichstag

1933: hitler chancelier

b) Le passage à la dictature

-Passage à la dictature en 3 mois

-Jeu politique (alliances...)

-Utilisation de la violence

ex: incendie du Reichstag -> communistes sont accusé

➥Les nazis dénoncent un "complot communiste"

➨décret (vote légale de la majorité nazi) qui supprime les libertés individuelle et collective

-Mars 1933: la majorité nazi vote les plein pouvoirs après une dernière élection sous la terreur

➥Fin de la république

-Hitler laisse en place le président (Maréchal Eindenburg) car il est populaire

Août 1933: mort de Eindenburg

➨Fin officielle de la république, début du IIIème Reich, hitler devient le führer

B) Aux origines

1) Les causes

a) Des situations présentant des fragilités au début du 20e siècle

-Fragilité politique

-Allemagne et Italie: état très jeune (2nd moitié du XIX ème siècle

➥État fragile, peu d'unité

-Allemagne, Italie, Russie: pas de tradition démocratique ancienne

Fragilité économique:

-Italie: puissance industriel de 2ème rang, énorme déséquilibre nord/sud

-Russie: industrialisation tardive, agriculture archaïque

-Allemagne: grande puissance économique et industrielle

b) Le rôle de la 1ère guerre mondiale

-brutalisations de la société

Allemagne: grande perdante,vaincue, traité de Versailles

Russie: vaincue (1917)->paix terrible, débâcle, pas présente au traité de Versailles -> perte de territoires

Italie: pas obtenue tout ce qu'elle attendait du traité de Versailles -> sentiment de promesse non tenue

c) Facteur économiques

Italie: très touchée par la crise des années 20

➥graves troubles socio-économiques->partis fasciste de Mussolini arrive au pouvoir (1922)

Allemagne: très touchée par la crise des années 20 ->montée du nazisme puis légère baisse

-Grande dépression des années 1930 (hausse du chômage, troubles...)

➥les nazis arrivent au pouvoir (1932)

Russie: vie en autarcie et est déjà communiste depuis 1917

2) Arrivée du pouvoir

Stratégie qui mêle violence et légalité

➥Arrivée légale et progressive au pouvoir pour l'Allemagne (cf plus haut) et l'Italie

Russie: violence->révolution bolchevick de 1917

➥ coup d'état d'une poignée d'activistes communiste

3) Le passage à la dictature

-Allemagne: 3 mois en mêlant légalité et violence (cf plus haut)

-Italie: 2 ans, en mêlant légalité et violence (ex: assassinat d'un député)

-Russie: dès leur arrivée au pouvoir

➥Création d'une police politique, envois de personnes dans des camps...

-Opposition de la population ->guerre civile de 3 ans gagnée par les communistes

II Le poids des idéologies

A) Des projets idéologiques à faire triompher

-Idéologie officielle dans chacun des états totalitaire

➥Valeur absolue (importance d'une foie)

➥Tout le monde doit y adhérer, pas de critique ou de réflexion

URSS: marxisme-léninisme interprété par staline

Italie: fascisme: pensée de Mussolini

Allemagne:nazisme, pensée d'hitler

-Rejet du libéralisme, de la notion d'individus qui a des droits et des devoirs

➥rejets des libertés individuelle et collective, de l'éducation humaniste

-Volonté de créer un "homme nouveau" au service de la "collectivité"

➥État plus important que tout

B) Mais des idéologies spécifiques

-Italie: exaltation de l'état, souvenir du "passé glorieux" (empire romain)

Russie: supprimer les classes sociales

supprimer le système capitaliste -> instaurer le système communiste

transformer la Russie en puissance industrielle

➨ priorité des aspects économique et sociale

persuasion de la réussite (pas admettre les échecs)

En réalité, difficulté de fonctionnement, objectifs pas vraiment atteint

-Allemagne: vision raciste de l'humanité ("hiérarchie des races")

➥Aryens>reste du monde>slaves>juifs (vue comme des "parasites")

-Volonté de "conserver la qualité de la race"

➥Exclusion des "race inférieurs et des parasites" (racisme, xénophobie)

-Volonté d'asservissement des "races inférieures", conquête d'un "espace vital"

➨Politique extérieur et intérieur agressive

-Antisémitisme poussé car: obstination d'hitler + volonté de trouver des coupables + racines antisémite existante depuis l'antiquité en Europe

III Le fonctionnement des régimes totalitaires

A) Un chef charismatique, un partis unique

Charisme: autorité, prestige, lié à des dons exceptionnels

Membre du partis: élite de la société (privilèges...)

1) L'Italie

Un chef: Mussolini: "le Duche"

-Partis fasciste: partis de masse (600 000 membres avant la 2ème guerre mondiale)

-Partis fondé par Mussolini

-Culte de la personnalité de Mussolini

➥"Supériorité d'un surhomme", "en fusion avec le peuple"

Pas un totalitarisme aussi poussé que les autres

-Mussolini laisse le roi, le respecte, lui laisse un petit rôle

-Pas de terreur de masse

-Pas le "guide suprême" du partis

Ex: Mussolini a été arrêté par les membres de son parti au débarquement des alliés en Sicile

2) L'Allemagne

Un chef: hitler: le führer (le guide)

-Adhère au NSDAP dont il prendra la tête pour le transformer en partis nazi

-NSDAP: partis de masse (5,4 millions d'adhérent avant la 2ème guerre mondiale

Pas de limite

-Autorité incontesté d'hitler

-Volonté d'hitler = ordre absolu

-Terreur de masse (camps de concentration...)

-Culte de la personnalité: surhomme, adhésion du peuple

3) L'URSS

Un chef: Staline: le Vojd (le guide)

-Premier secrétaire du parti communiste, successeur de Lénine

-Partis communiste: partis de masse (2millions d'adhérents)

-Régime totalitaire n'as pas été créé par Staline (déjà partis unique...) mais discussion politique au politburo (tête du partis)

-Staline instaure une dictature personnelle

➥Staline a tous les pouvoirs, toutes les décisions viennent de lui

-Culte de la personnalité: "petit père du peuple", "grand chef de l'armée", "digne successeur de Lénine"

-Terreur de masse (goulags...)

B) Économie et société sous le signe du totalitarisme

1) L'économie

Allemagne et Italie

-Pas une priorité du point de vue idéologique

➥Pas de changements de système économique

-Économie contrôlée de manière absolue par le parti et orientée pour servir l'état

Ex: Allemagne: économie orientée vers la guerre par hitler (volonté de conquête d'un "espace vitale")

Russie

-Priorité de l'état

➥Destruction du capitalisme

➥Mise en place du communisme plus poussée

-Utilisation de la force pour arriver à ses fins (déportation, famine organisée, goulags...)

Ex: 5-6 millions de mort à cause de famine organisé pour instaurer la collectivisation (suppression de la propriété privé à tout niveau)

-Planification de l'économie

➥Boost de l'industrie lourde et de l'industrie d'armement

➥Mais sacrifice de l'agriculture et de la production de bien de consommation

➨Baisse du niveau de vie, famine...

Les résultats de la conversion économique sont en grande partis négatif

➥Négation de la réalité, recherche de "saboteur/traître"

➨"Toufta" (tricherie, mensonge) à tous les niveaux

2) La société

a) L'encadrement

-L'encadrement de la population se fait à tout âge (partis, service militaire, syndicats de travail ou de loisir...)

-Encadrement fort des jeunes car: facilité de manipulation et volonté de créer un homme nouveau

Exemple de l'encadrement de la jeunesse

-Italie: Fils de la louve (4-8 ans), Ballila (8-14 ans) et Avanguardisti (14-18 ans)

-Allemagne: jeune du peuple (10 à 14 ans), jeunesse hitlérienne (14-18 ans)

-URSS: Pionnier (moins de 15 ans), Komsomols (15-18 ans)

- Activité de groupe ( réunion, parade), port d'un uniforme...

➥créer un sentiment d'appartenance à un groupe (=moins d'opposition plus tard)

➨Plus facile à manipuler pour inculquer l'idéologie, le culte du chef et l'exaltation de l'état

-Volonté de créer une jeunesse uniforme et docile, un "homme nouveau", apprendre aux jeunes à penser par le partis

b) La répression

-Totalitarisme: basé sur la terreur -> répression nécessaire à son fonctionnement

Italie: Police politique (OVRA): contrôle répression, violence...

-Exil forcé en Italie du sud (6-10 milles exilés)

-Assassinats (ex: assassinat d'un député)

-Pas de système concentrationnaire ni de massacre de masse

➨ Pas de terreur de masse

URSS: Police politique (NKVD): contrôle, répression, arrestation, violence...

-Déportation aux goulags (travailles forcé, taux de mortalité élevé due aux conditions extrême)

500 000 déportés entre 1936-1938 pour 1 millions d'arrestation dont 500 000 condamnations à mort

-Massacre de masse (exécution, famine organisée...)

10 millions de mort pour le régime de Staline

-Quotas d'arrestation -> n'importe qui peut être arrêté (trouver des coupables pour expliquer les échecs + paranoïa de Staline)

=Terreur de masse

Allemagne: (gestapo), arrestation, répression, violence...

-Camps de concentration dès 1933

- Avant la 2ème guerre mondiale: principalement des opposants politique (600 000 prisonniers)

-Pendant la 2ème guerre mondiale: augmentation considérable de déportation (surtout des juifs)

-Création de camps d'extermination

➥ Plus de limite dans la violence (violence extrême dans la société et dans les camps), plus de juif sous domination nazie -> "solution finale", plus d'opposants

-Massacre de masse, génocide (juif, tzigane, slaves...

-Plus de 10 millions de morts

➨ Terreur de Masse

CONCLUSION: Italie: tentative de totalitarisme, mais totalitarisme incomplet

Allemagne et URSS: vrai totalitarisme

IV La fin des régimes totalitaires

Italie: Débarquement des alliés en Sicile en 1943

-Mussolini est destitué par le parti fasciste

➨Fin très tôt, liée à un processus interne, déclenché par un contexte défavorable

Épilogue: Mussolini est remis au pouvoir par hitler dont il devient la marionnette

➥république de Salo

➨Guerre civile (résistance), durement réprimée par les nazis

-A la libération de l'Italie, les alliés considèrent que les Italiens se sont débarrassés du fascisme

➥Pas de sanctions, reconnaissance de l'état Italien (qui devient une démocratie libérale)

A) La fin du nazisme

1)La chute du III ème Reich

-Début 1945: les alliés envahissent l'Allemagne

-Autorité d'hitler restera incontestée jusqu'à sa mort (suicide)

➥Nomme son successeur, le Maréchal Donitz, qui donnera la capitulation de l'Allemagne

-Pas de grande résistance allemande

➥Les alliés considèrent que les allemands sont complices

➨Suppression de l'état allemand, les alliés le divisent en 3 secteurs d'occupation

➨Politique de dénazification

2) La dénazification

Dénazification: Décision prise par les alliés lors de la conférence de Yalta et de Potsdam en 1945 d'épurer la société allemande du nazisme et de mettre en place un état démocratique

➥Sociétés encore sous le choc de la seconde guerre mondiale, de la découverte de la shoah, des camps...

a) Un symbole: le tribunal de Nuremberg

-Nuremberg: haut lieu du nazisme (conférence, parade...), situé dans la zone d'occupation américaine en Allemagne

➥Choix symbolique

-Juges: représentant militaire des 4 vainqueurs (France, Royaume-Unis, Etats-Unis, URSS)

➥Tribunal militaire (justice plus exécutive)

-Accusés: haut responsable nazie (membre du gouvernement, du partis, chefs des armées...)

➥24 accusés

-Accusation d'actes "inhumains" et de crimes de guerre

➥Création de la notion de crime contre l'humanité

Crime contre l'humanité: tout acte inhumain contre une population civile (génocide, déportation...) en période guerre ou non

➥Crimes imprescriptible (on ne pourra pas revenir sur le jugement pour "adoucir" la peine)

Difficultés

-Crimes, inimaginables, "extraordinaire", découvert à la fin de la guerre

➥Nécessité de trouver des preuves indiscutables, incontestable pour prouver quelque chose d'"incroyables"

➨Difficultés car secret, destruction de preuves, des camps par les nazis, traumatisme des victimes...

URSS: Régime totalitaire, responsable de crimes de guerre et crime contre l'humanité, anciens alliés des nazies

➥Pas jugés pour leur crimes car ils font partis des alliés

➥Discrédit, illégitimité en tant que juge de Nuremberg

b) Réalités et limites

-Politique de dénazification réel, à grande échelle

➥Procès (1200 condamnation à mort)

➥questionnaire d'épuration (exclure les personnelles "trop nazie" des institutions)

➥campagnes pédagogique (prise de conscience des allemands de la shoah, des réalités du nazisme...)

Limites:

-La majorité des allemands sont compromis avec le nazisme

➥Épuration totale impossible

-Efficacité différente entre l'Est et l'Ouest de l'Allemagne

Ouest: dénazification longue, assez efficace (malgré des arrangements...)

Est: dénazification peu efficace, Est-allemands sont devenus communiste->innocent, les soviétiques disent que les nazis sont les Ouest-allemands et non les Est-allemands

B La fin du totalitarisme soviétique

Lien avec la Guerre froide

1) Caractères généraux

-Totalitarisme le plus long (1919-1991), totalitarisme le plus sévère sous Staline

-Fin indépendante de la 2ème guerre mondiale (qui a au contraire renforcé Staline)

-Fin progressive (6 ans) durant l'ère Gorbatchev

-Fin liée à un processus interne, l'échec du communisme, aggravé par la guerre froide

2) Une fausse sortie: la déstalinisation

-Dénonciation de la période stalinienne (terreur de masse, culte de la personnalité, répression abusive) par Khourouchtchev

-Politique de déstalinisation

-Un peu plus de liberté d'expression, un peu moins de répression...

➥Sur le moment, les gens ont crus à une sortie du totalitarisme

-Mais pas de remise en cause du modèle communiste, car "Staline ne l'as pas respectés"

➨Fausse sortie du totalitarisme

3) De la Glasnost à la disparition de l'URSS

Gorbatchev: Secrétaire générale du parti en 1985, il tente de réformer le système soviétique en lançant la perestroïka et la Glasnost. A l'extérieur, il souhaite une véritable détente avec les États-Unis. Il est contraint d'accepter la disparition de l'URSS et du modèle communiste en 1991

-Situation catastrophique de l'URSS dans les années 1980

-Retard par rapport aux autres pays non communiste

-Niveau de vie très bas

-Echecs des différentes réformes

➨Catastrophe économique, sociale...

Gorbatchev entreprend une politique de grandes réformes

Réformes politique:

-Glasnost (transparence): élections libre, multipartisme..., plus grande liberté d'expression...

➥Gorbatchev liquide le système totalitaire

Réformes économique

-Perestroïka (restructuration): retour de la propriété privée...

Echecs de ces réformes

-Opposition des communistes conservateur (Ex: tentative de putch)

-Réformes fragilisent le système sans en mettre en place un autre

Ex: liberté d'expression-> libre opposition, on montre les faiblesses du système communiste...

➨Fin du régime communiste, fin de l'URSS, démission de Gorbatchev

Parallèlement à la fin du régime communiste: disparition des démocraties populaire (indépendance)

➥Chute du communisme dans toute l'Europe, implosion de l'URSS

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)