coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Coursenligne1s6: 1er site de cours & révision en ligne fait pour des lycéens par des lycéens (2012)

Ch IV Le siècle du totalitarisme

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

INTRODUCTION

Notion de totalitarisme:

-Domaine politique: entre les 2 guerres mondiales avec Mussolini

-Domaine philosophique: après la 2ème GM avec Hannah Arendt -> création d'une nouvelle catégorie de régime politique: régime totalitaire

-Moteur des régimes totalitaire: Terreur

-Les régimes totalitaires peuvent être des régimes de droite ou de gauche

Chapitre en lien avec La seconde guerre mondiale

I La génèse des régimes totalitaires

A) L'Allemagne: de la république de Weimar au IIIème Reich

-1918-1919:

-Allemagne: grand perdants de la 1ère GM, signe le traité de Versailles

-Guerre civile: 2ème Reich (monarchie)->république de Weimar (démocratie)

1) Les origines

Pour les allemands

-crise économique due au traité de Versailles (réparation)

-situation international: traité de Versailles : cause de tous les problèmes, défaite pas méritée

-politique intérieur: république est responsable de tout, tensions politiques, combat de rues

En réalité

-Allemagne touchée très tôt et très fortement par la crise de 1929 et la dépression des années 1930

->25% de chômage

En savoir plus: croissance économique et mondialisation

-Traité de Versailles imposé et dur, mais pas exceptionnel et réparation quasiment non payées

->Impact psychologique mais pas d'impact réel

-Armée allemande réellement vaincue, république pas responsable

-Instabilité politique (violence Physique et verbale...)

=>République fragile et pas acceptée par les allemands

=>Montée de l'extrémisme et de l'antisémitisme

2) Arrivée au pouvoir et passage à la dictature

a) Arrivée au pouvoir

-Activisme (réunion, affiche, parade...) très dynamique ->Nazis sont partout

-Propagande efficace (proposent une solution à la crise, des bouc-émissaires)

-Utilisation de la violence->instaurer la terreur (milice: SA)

Arrivée au pouvoir par voie légale (élections...)->cynisme

->car volonté de détruire la démocratie de l'intérieur

1932: NSDAP: 1er partis en voix et en députés au Reichstag

1933: hitler chancelier

b) Le passage à la dictature

-Passage à la dictature en 3 mois

-Jeu politique (alliances...)

-Utilisation de la violence

ex: incendie du Reichstag -> communistes sont accusé

->Les nazis dénoncent un "complot communiste"

=>décret (vote légale de la majorité nazi) qui supprime les libertés individuelle et collective

-Mars 1933: la majorité nazi vote les plein pouvoirs après une dernière élection sous la terreur

->Fin de la république

-Hitler laisse en place le président (Maréchal Eindenburg) car il est populaire

Août 1933: mort de Eindenburg

=>Fin officielle de la république, début du IIIème Reich, hitler devient le führer

B) Aux origines

1) Les causes

a) Des situations présentant des fragilités au début du 20e siècle

-Fragilité politique

-Allemagne et Italie: état très jeune (2nd moitié du XIX ème siècle

->État fragile, peu d'unité

-Allemagne, Italie, Russie: pas de tradition démocratique ancienne

Fragilité économique:

-Italie: puissance industriel de 2ème rang, énorme déséquilibre nord/sud

-Russie: industrialisation tardive, agriculture archaïque

-Allemagne: grande puissance économique et industrielle

b) Le rôle de la 1ère guerre mondiale

-brutalisations de la société

Allemagne: grande perdante,vaincue, traité de Versailles

Russie: vaincue (1917)->paix terrible, débâcle, pas présente au traité de Versailles -> perte de territoires

Italie: pas obtenue tout ce qu'elle attendait du traité de Versailles -> sentiment de promesse non tenue

c) Facteur économiques

Italie: très touchée par la crise des années 20

->graves troubles socio-économiques->partis fasciste de Mussolini arrive au pouvoir (1922)

Allemagne: très touchée par la crise des années 20 ->montée du nazisme puis légère baisse

-Grande dépression des années 1930 (hausse du chômage, troubles...)

->les nazis arrivent au pouvoir (1932)

Russie: vie en autarcie et est déjà communiste depuis 1917

2) Arrivée du pouvoir

Stratégie qui mêle violence et légalité

->Arrivée légale et progressive au pouvoir pour l'Allemagne (cf plus haut) et l'Italie

Russie: violence->révolution bolchevick de 1917

-> coup d'état d'une poignée d'activistes communiste

3) Le passage à la dictature

-Allemagne: 3 mois en mêlant légalité et violence (cf plus haut)

-Italie: 2 ans, en mêlant légalité et violence (ex: assassinat d'un député)

-Russie: dès leur arrivée au pouvoir

->Création d'une police politique, envois de personnes dans des camps...

-Opposition de la population ->guerre civile de 3 ans gagnée par les communistes

II Le poids des idéologies

A) Des projets idéologiques à faire triompher

-Idéologie officielle dans chacun des états totalitaire

->Valeur absolue (importance d'une foie)

->Tout le monde doit y adhérer, pas de critique ou de réflexion

URSS: marxisme-léninisme interprété par staline

Italie: fascisme: pensée de Mussolini

Allemagne:nazisme, pensée d'hitler

-Rejet du libéralisme, de la notion d'individus qui a des droits et des devoirs

->rejets des libertés individuelle et collective, de l'éducation humaniste

-Volonté de créer un "homme nouveau" au service de la "collectivité"

->État plus important que tout

B) Mais des idéologies spécifiques

-Italie: exaltation de l'état, souvenir du "passé glorieux" (empire romain)

Russie: supprimer les classes sociales

supprimer le système capitaliste -> instaurer le système communiste

transformer la Russie en puissance industrielle

=> priorité des aspects économique et sociale

persuasion de la réussite (pas admettre les échecs)

En réalité, difficulté de fonctionnement, objectifs pas vraiment atteint

-Allemagne: vision raciste de l'humanité ("hiérarchie des races")

->Aryens>reste du monde>slaves>juifs (vue comme des "parasites")

-Volonté de "conserver la qualité de la race"

->Exclusion des "race inférieurs et des parasites" (racisme, xénophobie)

-Volonté d'asservissement des "races inférieures", conquête d'un "espace vital"

=>Politique extérieur et intérieur agressive

-Antisémitisme poussé car: obstination d'hitler + volonté de trouver des coupables + racines antisémite existante depuis l'antiquité en Europe

III Le fonctionnement des régimes totalitaires

A) Un chef charismatique, un partis unique

Charisme: autorité, prestige, lié à des dons exceptionnels

Membre du partis: élite de la société (privilèges...)

1) L'Italie

Un chef: Mussolini: "le Duche"

-Partis fasciste: partis de masse (600 000 membres avant la 2ème guerre mondiale)

-Partis fondé par Mussolini

-Culte de la personnalité de Mussolini

->"Supériorité d'un surhomme", "en fusion avec le peuple"

Pas un totalitarisme aussi poussé que les autres

-Mussolini laisse le roi, le respecte, lui laisse un petit rôle

-Pas de terreur de masse

-Pas le "guide suprême" du partis

Ex: Mussolini a été arrêté par les membres de son parti au débarquement des alliés en Sicile

2) L'Allemagne

Un chef: hitler: le führer (le guide)

-Adhère au NSDAP dont il prendra la tête pour le transformer en partis nazi

-NSDAP: partis de masse (5,4 millions d'adhérent avant la 2ème guerre mondiale

Pas de limite

-Autorité incontesté d'hitler

-Volonté d'hitler = ordre absolu

-Terreur de masse (camps de concentration...)

-Culte de la personnalité: surhomme, adhésion du peuple

3) L'URSS

Un chef: Staline: le Vojd (le guide)

-Premier secrétaire du parti communiste, successeur de Lénine

-Partis communiste: partis de masse (2millions d'adhérents)

-Régime totalitaire n'as pas été créé par Staline (déjà partis unique...) mais discussion politique au politburo (tête du partis)

-Staline instaure une dictature personnelle

->Staline a tous les pouvoirs, toutes les décisions viennent de lui

-Culte de la personnalité: "petit père du peuple", "grand chef de l'armée", "digne successeur de Lénine"

-Terreur de masse (goulags...)

B) Économie et société sous le signe du totalitarisme

1) L'économie

Allemagne et Italie

-Pas une priorité du point de vue idéologique

->Pas de changements de système économique

-Économie contrôlée de manière absolue par le parti et orientée pour servir l'état

Ex: Allemagne: économie orientée vers la guerre par hitler (volonté de conquête d'un "espace vitale")

Russie

-Priorité de l'état

->Destruction du capitalisme

->Mise en place du communisme plus poussée

-Utilisation de la force pour arriver à ses fins (déportation, famine organisée, goulags...)

Ex: 5-6 millions de mort à cause de famine organisé pour instaurer la collectivisation (suppression de la propriété privé à tout niveau)

-Planification de l'économie

->Boost de l'industrie lourde et de l'industrie d'armement

->Mais sacrifice de l'agriculture et de la production de bien de consommation

=>Baisse du niveau de vie, famine...

Les résultats de la conversion économique sont en grande partis négatif

->Négation de la réalité, recherche de "saboteur/traître"

=>"Toufta" (tricherie, mensonge) à tous les niveaux

2) La société

a) L'encadrement

-L'encadrement de la population se fait à tout âge (partis, service militaire, syndicats de travail ou de loisir...)

-Encadrement fort des jeunes car: facilité de manipulation et volonté de créer un homme nouveau

Exemple de l'encadrement de la jeunesse

-Italie: Fils de la louve (4-8 ans), Ballila (8-14 ans) et Avanguardisti (14-18 ans)

-Allemagne: jeune du peuple (10 à 14 ans), jeunesse hitlérienne (14-18 ans)

-URSS: Pionnier (moins de 15 ans), Komsomols (15-18 ans)

- Activité de groupe ( réunion, parade), port d'un uniforme...

->créer un sentiment d'appartenance à un groupe (=moins d'opposition plus tard)

=>Plus facile à manipuler pour inculquer l'idéologie, le culte du chef et l'exaltation de l'état

-Volonté de créer une jeunesse uniforme et docile, un "homme nouveau", apprendre aux jeunes à penser par le partis

b) La répression

-Totalitarisme: basé sur la terreur -> répression nécessaire à son fonctionnement

Italie: Police politique (OVRA): contrôle répression, violence...

-Exil forcé en Italie du sud (6-10 milles exilés)

-Assassinats (ex: assassinat d'un député)

-Pas de système concentrationnaire ni de massacre de masse

=> Pas de terreur de masse

URSS: Police politique (NKVD): contrôle, répression, arrestation, violence...

-Déportation aux goulags (travailles forcé, taux de mortalité élevé due aux conditions extrême)

500 000 déportés entre 1936-1938 pour 1 millions d'arrestation dont 500 000 condamnations à mort

-Massacre de masse (exécution, famine organisée...)

10 millions de mort pour le régime de Staline

-Quotas d'arrestation -> n'importe qui peut être arrêté (trouver des coupables pour expliquer les échecs + paranoïa de Staline)

=Terreur de masse

Allemagne: (gestapo), arrestation, répression, violence...

-Camps de concentration dès 1933

- Avant la 2ème guerre mondiale: principalement des opposants politique (600 000 prisonniers)

-Pendant la 2ème guerre mondiale: augmentation considérable de déportation (surtout des juifs)

-Création de camps d'extermination

-> Plus de limite dans la violence (violence extrême dans la société et dans les camps), plus de juif sous domination nazie -> "solution finale", plus d'opposants

-Massacre de masse, génocide (juif, tzigane, slaves...

-Plus de 10 millions de morts

=> Terreur de Masse

CONCLUSION: Italie: tentative de totalitarisme, mais totalitarisme incomplet

Allemagne et URSS: vrai totalitarisme

IV La fin des régimes totalitaires

Italie: Débarquement des alliés en Sicile en 1943

-Mussolini est destitué par le parti fasciste

=>Fin très tôt, liée à un processus interne, déclenché par un contexte défavorable

Épilogue: Mussolini est remis au pouvoir par hitler dont il devient la marionnette

->république de Salo

=>Guerre civile (résistance), durement réprimée par les nazis

-A la libération de l'Italie, les alliés considèrent que les Italiens se sont débarrassés du fascisme

->Pas de sanctions, reconnaissance de l'état Italien (qui devient une démocratie libérale)

A) La fin du nazisme

1)La chute du III ème Reich

-Début 1945: les alliés envahissent l'Allemagne

-Autorité d'hitler restera incontestée jusqu'à sa mort (suicide)

->Nomme son successeur, le Maréchal Donitz, qui donnera la capitulation de l'Allemagne

-Pas de grande résistance allemande

->Les alliés considèrent que les allemands sont complices

=>Suppression de l'état allemand, les alliés le divisent en 3 secteurs d'occupation

=>Politique de dénazification

2) La dénazification

Dénazification: Décision prise par les alliés lors de la conférence de Yalta et de Potsdam en 1945 d'épurer la société allemande du nazisme et de mettre en place un état démocratique

->Sociétés encore sous le choc de la seconde guerre mondiale, de la découverte de la shoah, des camps...

a) Un symbole: le tribunal de Nuremberg

-Nuremberg: haut lieu du nazisme (conférence, parade...), situé dans la zone d'occupation américaine en Allemagne

->Choix symbolique

-Juges: représentant militaire des 4 vainqueurs (France, Royaume-Unis, Etats-Unis, URSS)

->Tribunal militaire (justice plus exécutive)

-Accusés: haut responsable nazie (membre du gouvernement, du partis, chefs des armées...)

->24 accusés

-Accusation d'actes "inhumains" et de crimes de guerre

->Création de la notion de crime contre l'humanité

Crime contre l'humanité: tout acte inhumain contre une population civile (génocide, déportation...) en période guerre ou non

->Crimes imprescriptible (on ne pourra pas revenir sur le jugement pour "adoucir" la peine)

Difficultés

-Crimes, inimaginables, "extraordinaire", découvert à la fin de la guerre

->Nécessité de trouver des preuves indiscutables, incontestable pour prouver quelque chose d'"incroyables"

=>Difficultés car secret, destruction de preuves, des camps par les nazis, traumatisme des victimes...

URSS: Régime totalitaire, responsable de crimes de guerre et crime contre l'humanité, anciens alliés des nazies

->Pas jugés pour leur crimes car ils font partis des alliés

->Discrédit, illégitimité en tant que juge de Nuremberg

b) Réalités et limites

-Politique de dénazification réel, à grande échelle

->Procès (1200 condamnation à mort)

->questionnaire d'épuration (exclure les personnelles "trop nazie" des institutions)

->campagnes pédagogique (prise de conscience des allemands de la shoah, des réalités du nazisme...)

Limites:

-La majorité des allemands sont compromis avec le nazisme

->Épuration totale impossible

-Efficacité différente entre l'Est et l'Ouest de l'Allemagne

Ouest: dénazification longue, assez efficace (malgré des arrangements...)

Est: dénazification peu efficace, Est-allemands sont devenus communiste->innocent, les soviétiques disent que les nazis sont les Ouest-allemands et non les Est-allemands

B La fin du totalitarisme soviétique

Lien avec la Guerre froide

1) Caractères généraux

-Totalitarisme le plus long (1919-1991), totalitarisme le plus sévère sous Staline

-Fin indépendante de la 2ème guerre mondiale (qui a au contraire renforcé Staline)

-Fin progressive (6 ans) durant l'ère Gorbatchev

-Fin liée à un processus interne, l'échec du communisme, aggravé par la guerre froide

2) Une fausse sortie: la déstalinisation

-Dénonciation de la période stalinienne (terreur de masse, culte de la personnalité, répression abusive) par Khourouchtchev

-Politique de déstalinisation

-Un peu plus de liberté d'expression, un peu moins de répression...

->Sur le moment, les gens ont crus à une sortie du totalitarisme

-Mais pas de remise en cause du modèle communiste, car "Staline ne l'as pas respectés"

=>Fausse sortie du totalitarisme

3) De la Glasnost à la disparition de l'URSS

Gorbatchev: Secrétaire générale du parti en 1985, il tente de réformer le système soviétique en lançant la perestroïka et la Glasnost. A l'extérieur, il souhaite une véritable détente avec les États-Unis. Il est contraint d'accepter la disparition de l'URSS et du modèle communiste en 1991

-Situation catastrophique de l'URSS dans les années 1980

-Retard par rapport aux autres pays non communiste

-Niveau de vie très bas

-Echecs des différentes réformes

=>Catastrophe économique, sociale...

Gorbatchev entreprend une politique de grandes réformes

Réformes politique:

-Glasnost (transparence): élections libre, multipartisme..., plus grande liberté d'expression...

->Gorbatchev liquide le système totalitaire

Réformes économique

-Perestroïka (restructuration): retour de la propriété privée...

Echecs de ces réformes

-Opposition des communistes conservateur (Ex: tentative de putch)

-Réformes fragilisent le système sans en mettre en place un autre

Ex: liberté d'expression-> libre opposition, on montre les faiblesses du système communiste...

=>Fin du régime communiste, fin de l'URSS, démission de Gorbatchev

Parallèlement à la fin du régime communiste: disparition des démocraties populaire (indépendance)

->Chute du communisme dans toute l'Europe, implosion de l'URSS

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)