coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Coursenligne1s6: Site de cours en ligne et de révision pour la première, terminale et le bac depuis 2012

Un empoisonnement prémédité, ou pas ?

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

Étude d'un passage de Thérèse Desqueyroux (François Mauriac, 1927), le jour du grand incendie de Manau p98-99

Introduction:

-Amorce: bio/bibliographie de Mauriac (p172-185)

-Le retour du tribunal où le crime sans victime qu'elle a commis c'est soldé par un non lieu.

-Thérèse construit son argumentation pour se faire pardonner par Bernard en se remémorant son acte

=> Vrai jugement, justice de la famille (va être jugée par Bernard)

Problématique: Dans quelle mesure cette scène central du roman illustre elle la difficulté de Thérèse à comprendre son acte ?

Thérèse Desqueyroux, analyse

I- Une temporalité brouillée

A) Le temps de l'évènement

-Reconstruction mentale

"c'était le jour du grand incendie de Manau", "des hommes entraient", "les uns assuraient", "le parfum imprégnait"

->Floue (les uns, autres...)

->Contexte de la situation à l'imparfait

-cœur de l'évènement au présent de narration

"Thérèse revoit Bernard[...] s'oublient[...] tombent[...] il avale[...] elle qui ouvre"

-> Ré actualisation

-Suite immédiate de l'évènement au passé simple

"l'interroge", "elle ne dit rien", "elle demeura muette"

->Parallèle entre la ré actualisation et la suite immédiate de l'évènement (présent dans le passage)

Suite moins immédiate à l'imparfait duratif

"elle songeait", "était sur pied"

->Temps suspendus

-Conditionnel dans la suite immédiate et la suite moins immédiate

"il eut été","elle aurais pus trouver", "Thérèse ne l'aurais pas juré, elle aurais aimé être sûre"

->Conditionnel passé= irréel, rien ne c'est passé comme elle le voulait

=>Thérèse condamnée sur un destin tout tracé

B) Le temps du commentaire

-Recours à des démonstratifs

"la voici", "ce jour"

->souligne l'importance de l'instant

=>Thérèse fait une mise au point

-Thérèse veut s'assurer d'avoir compris les enjeux du retour sur soi

"regard sur soi"

->Volonté d'être méthodique

-Débat sur sa préméditation de son acte

"rappeler point par point"

->Insistance sur les détails

-Puis, la narration va nous faire éprouver de plus en plus le point de vue de Thérèse

On passe du discours indirect au discours direct pour les paroles rapportées de Thérèse

-Recours systématique au discours direct (3ème paragraphe)

->Préciser les choses, donner un nom à l'innommable

"celui"->acte qui lui pose un problème de conscience

-Thérèse cherche à se disculper

"pas du tout", "un peu", "curiosité"

-Parole rapportée qui répètent la répétition

->Thérèse recherche une échappatoire (discours modalisé)

=>Thérèse veut être pardonnée

II- Un point de vue ambiguë

A) Présence de Thérèse

-Focalisation interne à la 3ème personne du singulier

"elle", "Thérèse"

-Recours aux perceptions sensorielles

Vue: "Thérèse revoit" (basculement au plus fort dans le passé), "avait vue", "avait regardé"

Odorat: "le parfum de la résine brûlé"

Ouïe: "tocsin"

Toucher: "elle qui ouvre des amandes fraîche"

-Fait et gestes de Thérèse

"abrutie par la chaleur", "désintéressée de ce charme", "elle c'est tue par paresse"

->Inaction, inactivité

-Pensée parole rapportées: Le narrateur cherche à excuser/disculper Thérèse

B) Présence du narrateur

-Qualifier l'inqualifiable

"acte",(que Thérèse à commis) "la chose", "cela" (x2), "en elle à son insu"

->Parler de quelque chose que Thérèse a commis par omission

=>Euphémisme (atténuer la réalité )

-Effet: change le regard porté sur Thérèse

"sans que", "sauf" pour insister sur "indifférence", étrangère", "à son insu"

->Thérèse déconnectée de la réalité

-Le narrateur revient sur le jugement

"sans doute", "pourtant" (x2)

->Le narrateur se cale sur les pensées de Thérèse pour la disculper

-Discours direct et indirect libre, discours modalisé

"oui, je n'avais pas...", "Une seul fois et se sera finit"

->Victime de sa curiosité

-Mise en place des circonstances

"le premier jour où

->curiosité scientifique

Conclusion

-Scène clef du roman qui en résume la complexité:

-Voyage temporel: brouillage, superposition de plusieurs temps

-Point de vue de Thérèse et du narrateur: brouillage, superposition de plusieurs points de vue

Élargissement: Film (linéarité), p143: difficulté à expliquer->donne d'autre raison

->La vérité est ailleurs

Fin de l'étude du roman avec l'explicit de Thérèse desqueyroux

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)