coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Coursenligne1s6: 1er site de cours & révision en ligne fait pour des lycéens par des lycéens (2012)

Les obsèques de la lionne

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

Introduction:

Jean de Lafontaine (1621-1695)

-Fils d'un maître des eaux et forêts-> possiblement à l'origine de son goût pour la nature

-Il vie à la cour, proche de Fouquet, il tombe en disgrâce

->Écrit des fables pour critiquer la cour

-"Homme d'une oeuvre" comme La Bruyère ("Les caractères")

-Inspiration d'auteur de l'antiquité comme Esope, Phèdre

-Fable composée de 12 livres

6 premiers, publiés en 1668

6 derniers publiés en 1678

->Moins d'animaux, plus d'homme et plus de pessimisme

Problématique: En quoi cette fable vérifie t'elle bien les caractéristiques du genre de l'apologue ?

Apologue: bref récit plaisant destiné à illustrer une leçon de morale

I Les obsèques de la lionne: Un récit vivant

A) l'anthropomorphisme

-Parallèle entre les animaux et les courtisans

"la femme du lion"/"la reine"

"le lion"/"le prince"/"le monarque"

->animaux = hommes et hommes = animaux

-Attitude, fait et geste, pensée... humaine

"accourus", "rire", "fit avertir", "temple"

-Expression de sentiment

"compliment de consolation", "surcroît d'afflictions, "le vengeait"

->condoléances, sentiment de vengeance

-Limites de l'anthropomorphisme

"cris", "antre", "rugir en leur patois"

=>l'auteur rend les animaux humain, mais il leurs laisse un part d'animalité

=> Rendre le récit plus vivant

B) Les péripéties

-Situation initial: v1 à 16: les obsèques de la lionne

Champs lexical des obsèques: "consolation, obsèques, temple"

-Élément perturbateur: "le cerf ne pleur pas" (l25)

->Ne suit pas les "codes" de bienséance, car il n'est pas un courtisan

-Originalité des péripéties: non pas un enchaînement d'actes, mais un enchaînement de discours

->Rendre le récit plus vivant avec des paroles rapportées au discours direct

-Élément de résolution: Vision/miracle du cerf qu'il expose au roi

-Situation final: "le cerf eut un présent" (l51)

1) Le discours du roi lion

-Un monarque absolu

"nous" de majesté, tutoiement "tu ris", "tu ne suit pas "

"chétif hôte des bois"

->mépris de l'autre, pointe ces faiblesses

-Un monarque de droit divin

opposition roi/serf: "nos sacrés ongles"/ "tes membres profanes"

"nous" sujet des phrases

->supériorité du roi

-Volonté d'accuser le serf

-"ce traître"

2) Le discours du cerf courtisant

-Mise en abîme de paroles rapportées v44 -> v50

->paroles rapportées au discours direct du cerf qui sont des paroles rapportées au discours direct de la lionne

->Mise en valeur des paroles

v39->v50: paroles rapportées du cerf

->mise en abîme ouverte car le cerf ne conclus pas par ses paroles, mais par des paroles rapportées de son discours

-Discours du cerf = discours de courtisant (flatte le roi)

"sir", digne moitié"

->Marque le respect que le roi ne lui a pas donné

->Refus du conflit

le cerf n'est pas sujet des phrases

-Les sentiments du roi: sujet des phrases

->Met en avant le roi, cerf < Roi

-Hypocrisie du cerf (il divinise la reine qu'il déteste)

"champs élyséen", "ceux qui sont saint", "apothéose

-Le cerf cherche à se rapprocher du roi

"ami" v43

=>Naïveté du roi

le cerf cherche à apaiser sa situation

II Une situation d'énonciation originale dans les obsèques de la lionne

A) La parenthèse des vers 17 à 32

-Prise de parole assumé par l'auteur dans son récit

"je définis" (je = auteur), v17

->Définition de la cour au présent de vérité générale

-La cours est réversible

"triste"/"gai": opposition, "prêt à tout, à tout indifférent": chiasme

-Cours animale et servile

"peuple caméléon", "peuple singe du maître"

->Animalisation de la cour, qui sera ensuite animale humanisée plus tard

-Opposition singulier du prince et pluriels du peuple

"un esprit", "mille corps"

->Renforce l'idée que la cour pense par le roi et agit pour le roi

=>Discours métaphorique sur l'hypocrisie

-Modalisation du discours

"s'ils ne peuvent l'être", "au moins", "on dirais"

=>"Parce que le roi a dit, le peuple fait" (J.P)

B) La morale des v52-55

-Lien entre la parenthèse de l'auteur et la morale

"je" de l'auteur dans la parenthèse, "vous" dans la morale

"amusez,flattez,payez"

->2ème personne de l'impératif

=> l'auteur appel et conseil le lecteur explicitement en s'adressant directement à lui

-Champs lexical du divertissement

->Dénonce explicitement l'hypocrisie

=>Une des morale les plus virulente de Lafontaine

CONCLUSION

"Fable destinée au peuple de France et pas seulement aux enfant" (J.P)

-Lafontaine critique ouvertement la cour (une des critiques les plus violente qu'il à faite)

-Fable écrite dans les 6 derniers livre publié-> problèmes avec la cour...

->Plus d'amertume envers la cours-> critique plus violente

Ouverture: Les obsèques de la lionne: la gravure et la fable: "les animaux malades de la peste"

Une autre critique de l'hypocrisie de la cour: Le misanthrope, Molière

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)