coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Coursenligne1s6: 1er site de cours & révision en ligne fait pour des lycéens par des lycéens (2012)

D'Anne qui lui jeta de la neige| Clément Maros

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

Étude du poème de Clément Marot: "D'anne qui lui jeta de la neige", p205 du livre français première

Introduction:

-Clément Marot (1496-1544): Poète d'inspiration médiévale

->Rondeaux, ballade...

-Poète officiel de François 1er

-Poète de cour, auteur d'épigramme( forme fixe de poésie, vers final appelé "la pointe")

-Épigramme dédié à la femme dont il tombe amoureux

Problématique: Par quels moyens cette épigramme dévoile-t-elle les sentiments amoureux du poète à l'égard d'une certaine Anne ?

I Jeu d'enfant, jeu avec les sentiments

A) Un jeu d'enfant

-Innocence

Bataille de boule de neige

"(par jeu) me jeta de la neige", "dedans la neige"

-> jeu d'enfant = innocence

Gradation

"par eau, par neige,par glace"

->Jeu d'enfant devient jeu de sentiment

"Froide"

->Anne domine le jeu

B) Un jeu avec les sentiments

-Passage du sens propre au sens figuré

-Sens propre = jeux innocent

-Sens figuré = sentiment

=>Passage de l'innocence aux sentiments

-Froid (sens propre): neige

->Froid (sens figuré): absence

-Chaud (sens figuré): amour

L'innocence mène à l'embrasement du poète

"Mais c'était par feu", "car embrasé je fus soudainement", "mais pas sentir un feu"

-Opposition vrai neige/faux feu

-> Opposition innocence/amour

Pour éteindre le feu, il faut l'allumer en face

"éteindre peu le feu", "puisque le feu se loge secrètement"

->Le poète ne peut rien contre le feu

II Anne et le poète

A) Anne, maîtresse du jeu (amoureux)

Jeu des personnes grammaticales

"Anne (par jeu) jeta de la neige" (v1, "Anne qui me jeta de la neige")

->Poète: passif

->Anne: actif

Inversion poétique

"Anne ta seule grâce/ Éteindre peut le feu que je sens bien" et "Embrasé je fus soudainement"

->Mise en valeur de l'opposition "Éteindre"/"Embrasé"

Expressivité des phrases

"Où trouverais-je place/ Pour n'ardre point"

-> Anne>Poète

=>Anne maîtrise le jeu

B) Le poète maître du jeu (littéraire)

3 raison:

-1er vers: clés du poème donnée par le poète

-"Par jeu"

-Soulignement de la dimension ludique

->Le poète joue avec les mots, Anne, la situation

->Anne joue avec le poète

=>Un jeu sérieux ?

-Versification:

"Mais c'était feu, l'expérience en ai-je" vers 3

->"Expérience", double sens: jeu littéraire/épreuve que subit le poète

-Aspect géométrique du poème

->Poème carré (nombre de syllabe=nombre de vers)

v10: Vers de pointe: paradoxe de fin

->Dynamise/dynamite le sens du poème

=>Paradoxe donne la force du poème

-Re considération du sens du poème

Conclusion:

-Acte de création poétique = force/puissance de la poésie

Ouverture: "Sonnet" Pierre de Marboeuf (p210)

-Sonnet baroque

-Paronomase, comparaison entre la mer et l'amour

-Métaphore filée de l'amour et de la mer

->Préconise les larmes plutôt que les flammes comme solution au feu de l'amour

Suite du cours:

Le jeu amoureux décrit par Louise Labé, plus douloureux dans Je vis, je meurt, je me brûle et me noie (Louise LABÉ)

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)