coursenligne1s6 site de cours en ligne première terminale et bac Coursenligne1s6.fr, fiches de révision pour lycéens de première, terminale & bac

Coursenligne1s6: Site de cours en ligne et de révision pour la première, terminale et le bac depuis 2012

La bruyère, caractères de la cour

LA BRUYÈRE, Les Caractères, Livre VIII, « De la Cour »(1696) remarque 62

Cours rédigés intégralement par Guillaume LE MOING

Cours extrait d'un corrigé de devoir surveillé

->Le cours donne des pistes que vous devrez utiliser en examen pour étudier le texte

logo cours en ligne 1s6 site de cours en ligne pour première

Étude d'un extrait des Caractères de LA BRUYÈRE, caractère 62 sur la cour.

INTRODUCTION

Jean de La BRUYÈRE (1645-1696) : moraliste français, célèbre pour son œuvre unique Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle. Il entre à l'académie française en 1693. L'année suivante, il avait déjà livré quelques 1.120 portraits et maximes. Les "traits" de caractère de La Bruyère sont le fruit d'un esprit sagace, critique et indépendant. Ses observations, impitoyables envers la nature humaine, conservent une valeur intemporelle, même après sa disparition en 1696.

Problématique: Quel regard porte-t-il sur la Cour et les courtisans ?

Pistes pour l'étude du texte

1) Argumentation directe

-Qui parle et à qui ? : auteur/lecteur, locuteur/interlocuteur « N’espérez (impératif) plus […] le reconnaissez-vous (question rhétorique) […] le dirai-je » : 2ème du pluriel et 1ère du singulier : sous forme de prétérition

-Sous couvert d’une argumentation indirecte (de quoi s’agit-il ? portrait d’un courtisan λ « un (article indéfini) homme qui s’est depuis quelque temps livré à la Cour […] il (3ème du singulier) » repris en anaphore : progression à thème constant).

2) Exagération

« Candeur, franchise, équité, bons offices, services, bienveillance, générosité, fermeté » accumulation (8) et antithèse entre qualités/valeurs/vertus et traits de caractère « vicieux » : « fripons, fourbes, sots, impertinents » énumération (4)

->Un avant et un après notable. « Pensant mal de tout le monde il n’en dit de personne » « ne voulant du bien qu’à lui seul […] il en veut à tous » « tous lui fassent […] nul ne lui soit contraire » : parallélismes, rythme ternaire, antithèses, chiasmes.

-Hyperboles et allitération en « r » : « tyran de la société » ≠ « martyr de son ambition ». « Médiateur, confident, entremetteur » : rythme ternaire, gradation ascendante. « Il sait »*3 anaphore. Métaphores qui s’opposent, en chiasme : « des torrents de louanges pour un homme placé, pour tout autre une sécheresse de pulmonique ».

=> Caractère machiavélique, rien de naturel, tout exagéré.

3) Persuasion :

-Adresse directe à l’interlocuteur, multiplication des figures de rhétorique. Efficacité : blâme, insistance sur les défauts.

4) Satire :

-Critique/dénonciation par le comique/l’humour/l’ironie du ridicule de quelqu’un, quelque chose cf apparence/paraître/superficialité : « qui veut secrètement sa fortune » « il sait où il faut se placer pour être vu »

-Hypocrisie mécanique « ri[re] […] et pleur[er] » « ris forcé, caresses contrefaites » « il a des formules de compliment différentes pour l’entrée et la sortie » « il sait »*3.

5) Avertissement : stratégie persuasive, logique du conseil.

Ne pas mordre: LA BRUYÈRE reste très général.

Être utile: LA BRUYÈRE fait voir le courtisan : hypotypose.

Ne pas offenser : LA BRUYÈRE reste très général.

Prendre soin des mœurs d’autrui : LA BRUYÈRE ne propose pas d’idées révolutionnaires, constat pas nuisible.

Plan possible :

I) Le portrait type d’un courtisan

A) Hypocrite

Cf antithèses

B) Mécanique

Cf parallélisme, chiasmes, anaphore « il sait »

II) Un portrait sans concession

A) Stratégie argumentative de LA BRUYÈRE

-Une persuasion efficace locuteur/interlocuteur

Cf précaution oratoire « le dirai-je», ± prétérition ->présence au minima du locuteur « n’espérez plus » impératif négatif : défense, « le reconnaissez-vous ? » question rhétorique, « il sait vous embrasser… » *8 ⇒ interlocuteur impliqué, acteur, omniprésence du début à la fin.

B)Un anti-honnête homme

Cf excès : négations absolues *3 « ne […] plus », hyperbole « tout le monde » « personne » « lui seul » « tous »*2 « nul » « tyran » « martyr » : anagrammes, hyperboliques , « torrents de louanges » « sécheresse de pulmonique » : métaphore hyperboliques.

Suite du cours:

La bruyère: caractère 74 de la cour

-

Partagez ce cours !

Suivez Nicolas KRITTER sur google + ( cours inspiré de celui fait par le professeur de la classe)